Couple: quand le Brexit s’impose

COUPLE BREXIT FINANCIER Blog MBB

Mercredi c’est le jour des connexions, des relations!

Samedi j’ai eu une question importante sur l’argent et la vie de couple. Une maman de 2 jeunes enfants se demandait si avec des revenus de 3k€/mois et un compagnon dépensier c’était “cause perdue”? C’est une question qui me touche parce que j’ai été dans cette situation et je sais que ce n’est pas juste elle et moi. De nombreuses personnes essayent de mettre de l’ordre dans leurs finances ou d’investir “seules-en-couple”.

Ma recommandation c’est le Brexit! Comme le UK 🇬🇧 vous allez rester là où vous êtes (si le coeur y est toujours bien sûr) mais instaurer de nouvelles règles qui permettront à chacun de vivre selon ses propres règles. Pour UNE FOIS, les coloc’ ne sont pas pénalisés !! 🥳🥂🎉🎆 (Si vous venez de débarquer ici: coloc = concubins).

Le Budgexit en 3 étapes:
1) Revue complète des charges communes et de la contribution logique de chacun (Les “50/50”, “Ton argent c’est mon argent”, tout ça ➡️🗑),
2) Fermeture du compte-joint (seul hic, s’il y a un crédit immobilier il me semble que ce n’est pas possible),
3) Revoir son plan de route financier en mode solo rider (si vous êtes sous la communauté, vous ferez une bonne action en enrichissant votre moitié à son insu 👍).

J’ai une amie d’origine Ivoirienne dont le credo était “Si tu ne m’arranges pas, ne me dérange pas” 🇨🇮 – et je pense que c’est une phrase que tout le monde devrait avoir en tête dans une relation (pas seulement amoureuse). Le minimum du minimum, c’est que tu ne me causes pas de souci. Que je puisse dormir (budget) et rêver (investissement) tranquille. 😌

Les histoires de combler les dettes des gens, prendre à son compte + de charges alors qu’on a le + petit salaire, etc, etc. Vous n’aidez pas la personne, c’est une rustine sur un pneu éventré. Petite pensée pour vous les amoureuses de l’amour (et vous aussi messieurs, parce qu’il y a des 😈 dans les 2 camps), vous êtes mes préféré(e)s parce que vous avez un grand ❤️ mais laissez la personne faire son propre cheminement. Éventuellement, c’est elle qui viendra vers vous, parce qu’il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.

Qu’est-ce que vous en dîtes?

Partagez cet article

Facebook

Laisser un commentaire