Mon conjoint, cette niche fiscale (Part II)

Comme je n’ai pas posté lundi (flemme), aujourd’hui je vous sers un combo Fiscalité x Relations personnelles, avec notre couple star, Stéphanie et Malik!

La bonne nouvelle c’est qu’ils ont lu mes posts et ont enfin officilisé les choses. 🥳🎉 Mais comme vous pouvez le voir, le visage de Stéphanie est toujours serré car lors de la déclaration ils n’ont rien fait de spécial et ont simplement fait confiance à l’administration fiscale: ERREUR 💀.

Des paramètres de base biaisés

Le problème, c’est que fisc a fait le choix de mettre le taux commun comme l’option standard pour le prélèvement à la source (PAS), ce qui est très pénalisant pour la personne qui a les plus petits revenus. Quand on sait que – selon une étude de l’INSEE (datant pourtant de 2014) – les femmes gagnent en moyenne 42% de moins que leur conjoint, on aimerait bien que @economie_gouv nous éclaire un peu sur la réflexion qui les a menés à cette conclusion car pour moi c’est très très flou 🤔

Une pression fiscale disproportionnée

Regardez les retombées: En étant célibataire, Stéphanie payait 486€ d’impôt par an soit un taux de prélèvement de 2.4% (slide 4). Maintenant, elle paie 1.974€ car prélevée au taux commun de 9.89%. Son imposition a donc été multipliée par 4! 😭

De son côté, Malik a vu son imposition baisser de 2.569€! 🥳 Un gain financé par la part supplémentaire de Stéphanie à hauteur de 1.080€ et 1.489€ prélevés directement sur le salaire de Stéphanie… au calme!

Rétablir l’équilibre avec le taux individualisé

On s’aime mais l’amour a ses limites. De +, cela est complètement injuste, puisqu’en France l’impôt sur le revenu est sensé être progressif. C’est-à-dire que les personnes qui ont les revenus les + modestes sont moins lourdement imposées (en % de leur revenu). Donc pourquoi devrait-il en être différemment au sein du couple?

Avec le taux individualisé (slide 7), Stéphanie est imposée au même niveau que si elle avait été célibataire (2.4%). Malik paie le reste, tout en bénéficiant de l’avantage de la part de Stéphanie sans reporter son imposition sur sa compagne!

Choisissez TOUJOURS le taux individualisé ⚠️⚠️⚠️ Même à salaires équivalents, au pire ça ne changera rien et si la situation évolue, ça s’adaptera immédiatement.

Ne vous laissez pas avoir par une administration fiscale toxique ☣️

Une réflexion sur “Mon conjoint, cette niche fiscale (Part II)

Laisser un commentaire